Bill Russell ou l’homme le plus titré de la NBA

Bill Russell ou l’homme le plus titré de la NBA

 

Nous fêtons cette année les 75 ans de la NBA. Quoi de mieux pour parler d’une des plus grandes légendes du basket-ball, Bill Russell. Retraçons l’histoire de l’icone des Bostons Celtics des années 60.

 

Bill Russel Boston Celtics

Source : NBA

L’arrivée de Bill Russell en NBA

Agé de 22 ans, le pivot Bill Russell fait beaucoup parler de lui et est projeté très haut pour la Draft de 1956. Les Celtics qui avaient bien besoin de se renforcer en défense intérieure à cette époque voient une réelle opportunité. Avant la Draft NBA, ils décident de trade Ed Macauley ainsi que leur 7ème pick de Draft au Saint Louis Hawks en échange du 2ème pick de Draft. Boston arrive donc à drafter Bill Russell.

Avant son arrivée en NBA, Russell est envoyé aux Jeux Olympiques de 1956 à Melbourne en tant que capitaine de l’équipe de basket des USA. Les USA écrasent tous les adversaires et obtiennent la médaille d’or avec un score de 89-55 en finale contre l’Union soviétique. La future star des Celtics a fait forte impression en étant le meilleur marqueur de Team USA avec 14.1 points de moyenne par match.

À cause des Jeux Olympiques, il manquera le début de la saison NBA. Il commencera à jouer en décembre 1956. Dans une équipe déjà très compétitive avec à ses côtés notamment Bob Cousy, Bill Russell renforce l’effectif encore mieux que ce à quoi on s’attendait. En 48 matchs, il aura 14.7 points et 19.6 rebonds de moyenne.

Remarque importante : à cette époque en NBA, les contres n’étaient pas des statistiques prises en compte, on ne peut donc pas dire réellement combien de contres par match comptait Bill Russell. On peut cependant se baser sur les dires de journalistes qui disaient qu’il n’était pas rare que Russell contrait 6 à 8 tirs par match ». C’est dire à quel point il était monstrueux défensivement.

Les Celtics finissent la saison avec le meilleur bilan de la ligue (n’oublions pas qu’à cette époque il n’y avait que 8 équipes en NBA). Ils sont couronnés champion NBA après une finale très serrée contre les Saint Louis Hawks sur le score de 4-3.

Ils remportent également le titre de 1958-1959 suite à un 4-0 face aux Lakers de Minneapolis. Bill Russell compte déjà 2 titres de champion en trois saisons NBA.

 

Sa rivalité avec Wilt Chamberlain

Bill Russel et Wilt Chamberlain NBA

Source : NBA

 

La saison 1959-1960 marque l’arrivée en NBA d’un certain Wilt Chamberlain, drafté par les Philadelphia Warriors. Wilt et Bill Russell évoluent tous les deux aux postes de pivots. L’un est l’un des meilleurs pivots offensifs de tous les temps, l’autre est l’un des meilleurs pivots défensifs de tous les temps. En terme de statistiques individuelles, Chamberlain est hors-norme et est bien au dessus de Bill Russell. Cependant, c’est Russell qui remporte le titre NBA année après année.

En effet, on connaît tous le match à 100 points de Wilt Chamberlain, sa saison à 50 points de moyenne, son match à 55 rebonds, mais on a tendance à oublier qu’à la fin de la saison, c’était toujours Russell qui était couronné champion NBA.

Du fait du faible nombre de franchises en NBA à cette époque, les deux joueurs sont souvent amenés à jouer l’un contre l’autre. Chacun de ses matchs étaient des rendez-vous à ne pas louper. Sur plus de 130 rencontres l’un face à l’autre, Bill Russell en a remporté la majeur partie.

Cette rivalité va même plus loin que le parquet. Lors de la signature de son nouveau contrat en 1965, Wilt Chamberlain signe pour 100 000$ (somme folle pour cette époque). Directement suite à ça, les Boston Celtics proposent un nouveau contrat à leur franchise-player d’une hauteur de 100 001$.

 

Bill Russell remporte 11 titres NBA

Bill Russell n’est peut-être pas aussi impressionnant en terme de statistiques numériques comparés aux autres monstres de sa génération (et encore…), mais son armoire à trophées est une des plus remplies de l’histoire de la NBA.

Il jouera en tout 13 saisons en NBA, de 1956 à 1969. Accrochez-vous, voici le palmarès de Bill Russell :

-12 fois All-Star NBA.

-5 fois MVP NBA.

-5 fois meilleur rebondeur de la ligue.

-11 fois champion NBA.

-2ème meilleur rebondeur de tous les temps.

On peut certes dire que les Celtics des années 1960 était l’une des meilleurs équipes de tous les temps en NBA avec tous les joueurs de talents qui s’y trouvaient. Mais le leader de cette grande franchise, c’était bien Bill Russell et personne d’autre. C’est lui qui année après année, amenait Boston vers le titre de champion NBA. On parle là d’un des meilleurs joueurs de tous le temps en NBA.

 

Dans les années 1960, peu de matchs étaient télévisés il était donc difficile de voir des joueurs comme Bill Russell jouer. On peut quand même trouver quelques vidéos d’archives sur Youtube, Infobasket vous propose cette vidéo de Back Rim Basketball.

 

Lebron James The Decision : Lebron signe au Miami Heat !

Lebron James The Decision : Lebron signe au Miami Heat !

Le 8 juillet 2010, « Lebron James The Decision » a eu lieu. C’est le nom qu’on a donné à l’une des plus grandes signature de l’histoire de la NBA. Lebron James décide de quitter les Cleveland Cavaliers pour rejoindre les Miami Heat

 

Lebron James The Decision 2010

Source : ESPN

 

Avant Lebron James The Decision : de nombreuses désillusions à Cleveland

Drafté en numéro 1 de la Draft NBA 2003 par les Cleveland Cavaliers, Lebron James est perçue comme une talent générationnel. La hype autour du jeune joueur est immense. Cleveland, un petit marché de la NBA comparé aux mastodontes comme les Lakers ou les Celtics, arrive à être numéro 1 de la Draft et récupère Lebron. Le moins que l’on puisse dire, c’est que James répond a toutes nos attentes. À 21 points de moyenne lors de sa première saison, il place Cleveland sur la carte et annonce qu’il sera un des tous meilleurs joueurs de la ligue pour les saisons à venir. Il remporte évidemment le trophée de Meilleur rookie de l’année NBA.

Suite à ça, 6 saisons de grosses domination de Lebron James. Il tournera à au moins 27 points de moyenne dès sa deuxième saison et amènera à chaque fois son équipe dans le top de la conférence Est NBA. Il sera élu MVP NBA 2 fois de suite lors de la saison 2008-2009 et 2009-2010.

Ultra dominante lors des saisons régulières, Cleveland cherche à s’affirmer en playoff. C’est là où les choses commencent à se corser. Bien qu’ayant un Lebron époustouflant chaque année, les Cavs peinent à aller loin en playoff. Sur 5 apparitions en Playoff NBA en autant d’années entre la saison 2005-2006 et 2009-2010, Lebron et son équipe n’arrivera à atteindre qu’une seule fois la finale NBA, où ils se feront écraser 4-0 face aux San Antonio Spurs de Tim Duncan.

Lasser par un management qui ne met pas assez de pièces autour de lui pour remporter des titres NBA, Lebron James décide de ne pas resigner de contrat à Cleveland. Il s’annonce en tant qu’agent libre. Il portera un nouveau maillot lors de la saison 2010-2011.

L’annonce Lebron James The Decision sur antenne nationale qui choque toute la communauté NBA

Avoir un Lebron James agent libre qui pourrait rejoindre votre équipe la saison prochaine, ça court pas les rues. Toutes les équipes s’activent pour le recruter. On parle du 2 fois MVP NBA en titre, soit le meilleur joueur de basket au monde à ce moment là. La hype est immense, beaucoup de rumeurs qui envoient Lebron dans toutes sortes d’équipes se créent. Toutefois, une rumeur ressort plus que les autres.

Le Heat de Miami, l’équipe de Dwayne Wade qui est lui aussi un des joueurs les plus dominants de la NBA, vient de recruter Chris Bosh, l’ailier fort des Toronto Raptors. Ce duo annonce du lourd pour la prochaine saison, mais des bruits de couloirs annoncent que Lebron James pourraient se joindre à eux pour former un énorme Big 3.

Pour que ce moment soit iconique, Lebron annonce qu’il rendra publique sa décision à la télévision sur antenne nationale. Le rendez-vous est pris. Le 8 juillet 2010, on saura où jouera Lebron James la saison prochaine.

Durant cette interview, Lebron James révèle « The Decision » devant des millions de téléspectateurs. Il « amènera son talent à South Beach et rejoindra les Miami Heat« . Comme l’annonçaient les rumeurs, Lebron James The Decision formera un Big 3 colossale comme on en a rarement vu. Lebron James, Chris Bosh et Dwayne Wade. La ligue est prévenue : le Heat est la plus grande menace de la NBA.

 

Les conséquences qu’a eu The Decision sur les prochaines saisons NBA

Lebron James Chris Bosh Dwayne Wade NBA champion

Source : NBA

C’est l’une des premières fois dans l’histoire de la NBA qu’on a droit à un trio si talentueux dans la même équipe. On a déjà eu droit à d’énormes duo comme Shaq/Bryant ou Pippen/Jordan, mais un trio aussi dominant, on peut presque dire que c’est une première. Alors bien évidemment, Lebron James The Decision aura de grandes conséquences sur la NBA sur le long terme.

Ce trio perdurera quatre saisons. Durant ces quatre saisons, le Heat sera à chaque fois en finale NBA, il perdra lors de la première saison contre les Mavericks de Dirk Nowitzki, puis remportera 2 fois le titre de champion, en 2012 et en 2013. Lors de ces deux saisons, James sera MVP NBA et MVP des finales NBA. On parle ici d’une domination quasi incontestable. Le joueur originaire d’Akron est au sommet de son talent avec de très bons joueurs à ses côtés, rien ni personne ne peut les arrêter.

Peu à peu, les joueurs se disent que Lebron a eu raison et qu’il faut s’allier aux meilleurs joueurs pour remporter des titres de champion NBA. Depuis Lebron James The Decision, de plus en plus de Big 3 se forment. On pense notamment au trio Stephen Curry, Kevin Durant et Klay Thompson qui a dominé la NBA juste après le Heat de Lebron. Mais depuis, beaucoup d’équipes essayent de former leur Big 3. Aujourd’hui on peut penser au trio Antetokounmpo/Middleton/Holiday des Milwaukee Bucks qui sont champions en titre ou encore à Mitchell/Gobert/Conley du Utah Jazz.

NBA Big 3

Source : NBA | Montage : Archysport

Lebron James The Decision a beaucoup changé la NBA, aujourd’hui les stars s’assemblent pour dominer la ligue, c’est d’autant plus appréciables pour les fans qui sont quasi assurés d’avoir droit à des énormes confrontations lors des finales NBA.

 

Est-ce une bonne chose ? Les joueurs ne devraient-ils pas plutôt essayer de construire un projet solide dans l’équipe qui les a drafté ? N’hésitez pas à réagir dans l’espace commentaire d’Infobasket !

 

 

 

 

Dallas champion NBA : retour sur leur 1er titre NBA

Dallas champion NBA : retour sur leur 1er titre NBA

 

Dallas champion NBA ! Lors de la saison 2010-2011, les Dallas Mavericks remportent leur premier titre de champion NBA après un parcours en playoff All-time. Retraçons ensemble cette saison historique !

Dallas champion NBA

Source : NBA

Pour mettre dans le contexte

Depuis l’arrivée de Dirk Nowitzki en NBA, les Dallas Mavericks se qualifient coup pour coup en Playoff NBA. Cependant, il leur a toujours manqué un petit quelque chose pour remporter le championnat. Avant la saison 2010-2011, leur plus beau parcours était une finale NBA perdue contre le Miami Heat de Dwayne Wade et Shaquille O’neal.

Lors de la saison 2009-2010, les Mavericks se font éliminés au premier tour des playoff par leur bête noire, les San Antonio Spurs de Tim Duncan. Triste saison pour l’équipe texane qui était pourtant classée 2ème de la conférence Ouest.

Les Mavericks arrivent au début de la saison 2010-2011 avec un roster quasiment identique à la saison précédente. On retrouve notamment :

Dirk Nowitzki, 32 ans

Jason Kidd, 37 ans

Jason Terry, 33 ans

Cette équipe de Dallas est une équipe de vétérans. Beaucoup de joueurs qui ont dépassé la trentaine et qui n’ont jamais gagné de bague se sont regroupés pour tenter de chercher un titre de champion. Après une saison régulière à 57 victoires, l’équipe de Nowitzki est 3ème de la conférence Ouest et se retrouve face aux Portland Trail Blazers pour le premier tour des playoff…

 

Dallas champion de conférence après avoir dominé l’Ouest

Les Mavericks de Dallas se débarrassent sans problème des Blazers de Lamarcus Aldridge sur le score de 4-2, bien qu’ils se soient fait peur en perdant 2 matchs de suite après avoir mené 2-0. Grâce à Dirk Nowitzki en attaque et un bon Tyson Chandler en défense, ils parviennent à avancer en demi-finale de la conférence Ouest.

Ils retrouvent les Lakers de Kobe Bryant et Pau Gasol, qui étaient 2ème de leur conférence. Contre toutes attentes, les Mavericks ont écrasé Los Angeles, 4-0. Ils ont réussi à museler Kobe Bryant à « seulement » 23 points par match. La série se termine sur un blow out 122-86 dû notamment à Jason Terry auteur de 32 points et Peja Stojakovic, 21 points à 7/7 au tir !

Place maintenant à la finale de la conférence Ouest : les Dallas Mavericks contre le Oklahoma-City Thunder. Deux générations qui s’affrontent, les vétérans de Dallas face aux jeunes génies d’Oklahoma-City. En effet, le Thunder compte dans ses rangs des jeunes joueurs époustouflants. On retrouve, Kevin Durant, 22 ans, meilleur marqueur de la ligue cette saison, Russell Westbrook, 22 ans et James Harden, 21 ans. Encore une fois une série qui semblait très difficile pour Dallas, et encore une fois, ils écrasent leur adversaire.

Le Thunder n’a pu remporté qu’un seul petit match et s’est incliné 4-1. Dirk Nowitzki n’a laissé aucune chance aux jeunes d’Oklahoma-City, sa moyenne de points sur la série est de 32.2, dont 48 points au Game 1 et 40 points au Game 3.

Pour la deuxième fois sous l’ère Nowitzki, Dallas se qualifie en finale NBA. Ils retrouvent le Miami Heat, l’équipe contre laquelle ils avaient perdu leur première finale.

 

 

Dallas champion NBA contre Miami

Grâce à l’arrivée de Lebron James, le Heat de Miami s’est construit une équipe All-Time. Un Big 3 composé de Dwayne Wade, Chris Bosh et Lebron James. Ils se sont qualifiés en finale en battant tous leurs adversaires de l’Est sur le score de 4-1. Lebron et son équipe arrivent en finale en tant que grand favori.

Dallas perd le Game 1 et en plus de ça, Dirk Nowitzki se blesse au doigt le rendant incertain pour le reste de la finale. Déterminé à obtenir son premier titre de champion, Dirk jouera blessé et donnera la victoire à son équipe au Game 2 avec un game-winner amené par un comeback de 15 points en fin de match. Situation presque miraculeuse pour les Mavericks qui joueront les deux prochains matchs à domicile.

Game winner de Dirk Nowitzki au Game 2 | Source : Youtube NBA

Au Game 3, Nowitzki n’arrivera pas à répéter l’exploit. 86-86, Bosh rentre un shoot mi-distance à une minute de la fin, 86-88. En 2 possessions Dallas n’arrivera pas à égaliser et s’inclinera, portant donc le score à 2-1 pour Miami. Avant le Game 4, c’est un nouveau coup de tonnerre pour les champions de l’Ouest. Dirk Nowitzki est pris d’une violente fièvre et n’est pas sûr de jouer le match. Peu importe la maladie ou la blessure, le joueur allemand décide de tout donner pour sa franchise. Il jouera le Game 4 et amènera son équipe à la victoire, 2-2.

Suite à ce match, Dallas a pris un gros ascendant psychologique sur le Heat qui n’arrivera plus à les mettre en danger. Dallas remporte les 2 matchs suivants sur le score de 103-112 et 105-95. C’est fait, Dallas champion NBA !

 

Voir toutes les stats des finales NBA.

 

Dirk Nowitzki entre dans l’histoire

Incroyable performance de Dallas qui remporte son premier titre de champion NBA de son histoire. Dirk Nowitzki remporte logiquement le trophée de MVP des finales et entre définitivement dans l’histoire de la franchise et de la NBA. Pour certains, le run de playoff de Dallas est considéré comme un des plus beaux de tout les temps. Alors qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à réagir dans l’espace commentaire !

 

À voir également : Une superbe vidéo qui retrace la carrière de Dirk Nowitzki, dont la saison où nous avons Dallas champion nba réalisée par Les NBA Stories.