Nous fêtons cette année les 75 ans de la NBA. Quoi de mieux pour parler d’une des plus grandes légendes du basket-ball, Bill Russell. Retraçons l’histoire de l’icone des Bostons Celtics des années 60.

 

Bill Russel Boston Celtics

Source : NBA

L’arrivée de Bill Russell en NBA

Agé de 22 ans, le pivot Bill Russell fait beaucoup parler de lui et est projeté très haut pour la Draft de 1956. Les Celtics qui avaient bien besoin de se renforcer en défense intérieure à cette époque voient une réelle opportunité. Avant la Draft NBA, ils décident de trade Ed Macauley ainsi que leur 7ème pick de Draft au Saint Louis Hawks en échange du 2ème pick de Draft. Boston arrive donc à drafter Bill Russell.

Avant son arrivée en NBA, Russell est envoyé aux Jeux Olympiques de 1956 à Melbourne en tant que capitaine de l’équipe de basket des USA. Les USA écrasent tous les adversaires et obtiennent la médaille d’or avec un score de 89-55 en finale contre l’Union soviétique. La future star des Celtics a fait forte impression en étant le meilleur marqueur de Team USA avec 14.1 points de moyenne par match.

À cause des Jeux Olympiques, il manquera le début de la saison NBA. Il commencera à jouer en décembre 1956. Dans une équipe déjà très compétitive avec à ses côtés notamment Bob Cousy, Bill Russell renforce l’effectif encore mieux que ce à quoi on s’attendait. En 48 matchs, il aura 14.7 points et 19.6 rebonds de moyenne.

Remarque importante : à cette époque en NBA, les contres n’étaient pas des statistiques prises en compte, on ne peut donc pas dire réellement combien de contres par match comptait Bill Russell. On peut cependant se baser sur les dires de journalistes qui disaient qu’il n’était pas rare que Russell contrait 6 à 8 tirs par match ». C’est dire à quel point il était monstrueux défensivement.

Les Celtics finissent la saison avec le meilleur bilan de la ligue (n’oublions pas qu’à cette époque il n’y avait que 8 équipes en NBA). Ils sont couronnés champion NBA après une finale très serrée contre les Saint Louis Hawks sur le score de 4-3.

Ils remportent également le titre de 1958-1959 suite à un 4-0 face aux Lakers de Minneapolis. Bill Russell compte déjà 2 titres de champion en trois saisons NBA.

 

Sa rivalité avec Wilt Chamberlain

Bill Russel et Wilt Chamberlain NBA

Source : NBA

 

La saison 1959-1960 marque l’arrivée en NBA d’un certain Wilt Chamberlain, drafté par les Philadelphia Warriors. Wilt et Bill Russell évoluent tous les deux aux postes de pivots. L’un est l’un des meilleurs pivots offensifs de tous les temps, l’autre est l’un des meilleurs pivots défensifs de tous les temps. En terme de statistiques individuelles, Chamberlain est hors-norme et est bien au dessus de Bill Russell. Cependant, c’est Russell qui remporte le titre NBA année après année.

En effet, on connaît tous le match à 100 points de Wilt Chamberlain, sa saison à 50 points de moyenne, son match à 55 rebonds, mais on a tendance à oublier qu’à la fin de la saison, c’était toujours Russell qui était couronné champion NBA.

Du fait du faible nombre de franchises en NBA à cette époque, les deux joueurs sont souvent amenés à jouer l’un contre l’autre. Chacun de ses matchs étaient des rendez-vous à ne pas louper. Sur plus de 130 rencontres l’un face à l’autre, Bill Russell en a remporté la majeur partie.

Cette rivalité va même plus loin que le parquet. Lors de la signature de son nouveau contrat en 1965, Wilt Chamberlain signe pour 100 000$ (somme folle pour cette époque). Directement suite à ça, les Boston Celtics proposent un nouveau contrat à leur franchise-player d’une hauteur de 100 001$.

 

Bill Russell remporte 11 titres NBA

Bill Russell n’est peut-être pas aussi impressionnant en terme de statistiques numériques comparés aux autres monstres de sa génération (et encore…), mais son armoire à trophées est une des plus remplies de l’histoire de la NBA.

Il jouera en tout 13 saisons en NBA, de 1956 à 1969. Accrochez-vous, voici le palmarès de Bill Russell :

-12 fois All-Star NBA.

-5 fois MVP NBA.

-5 fois meilleur rebondeur de la ligue.

-11 fois champion NBA.

-2ème meilleur rebondeur de tous les temps.

On peut certes dire que les Celtics des années 1960 était l’une des meilleurs équipes de tous les temps en NBA avec tous les joueurs de talents qui s’y trouvaient. Mais le leader de cette grande franchise, c’était bien Bill Russell et personne d’autre. C’est lui qui année après année, amenait Boston vers le titre de champion NBA. On parle là d’un des meilleurs joueurs de tous le temps en NBA.

 

Dans les années 1960, peu de matchs étaient télévisés il était donc difficile de voir des joueurs comme Bill Russell jouer. On peut quand même trouver quelques vidéos d’archives sur Youtube, Infobasket vous propose cette vidéo de Back Rim Basketball.